Migrations et disparitions

Une nouvelle, lue récemment, m’a anéantie. Les roux sont en voie de disparition. En effet, le gène qui donne la couleur ambrée, auburn ou même poil-de-carotte aux cheveux aux enfant doit être présente chez les deux parents, or la population qui possède ce gène est très rare. Sur une île, comme l’ Irlande, la probabilité que…

Le choix cornelien du sapin

A premier abord toutes les marguerites se ressemblent. Il en va de même avec les tournesols, et toutes les plantes qui nous entourent. Si on devait comparer deux spécimens de la même espèce, il y a fort à parier que nous ne verrions aucune différence. Que connaissons-nous vraiment de la créativité de la nature ? Formes,…

la maison du temps

C’est l’heure des comptes. Minuit sonne, minuit de la nouvelle année. Je n’aime pas Nouvel An, l’instant vertigineux et pourtant inventé ou le temps bascule vers demain. Le moment, les minutes, le compte à rebours, les baisers intenses d’une nouvelle aventure ; la nouvelle année. Un instant comme les autres, mais communément associé au règlement des…

Pas si slow-food

J’avais la bougeotte. Je fourmillais dans la cuisine alors que mon amie laissait avec délicatesse infuser son sachet de thé. Je voulais préparer la pizza tout en continuant la précieuse conversation. J’avais mis la levure dans le petit bol avec l’eau tiède et je m’appliquais à faire dissoudre le bloc gélatineux. J’y ajoutais alors une…

le goût du bouchon

Je suis hantée par les connaissances qui me manquent. On pourrait croire qu’il suffit d’ouvrir un livre et c’est fait. Mais il n’en est pas ainsi. Certains sujets sont opaques et impénétrables comme des cavernes sans portes. Je tourne et tourne et chaque porte semble scellée. C’est le cas de la politique suisse, du jazz…

trop trop de pommes

Quel été, mais quel été ! Il a d’abord fait chaud puis trop froid, il a gelé sur les fleurs, puis il y a eu de la grêle, de la canicule, du manque d’eau.  J’aime regarder les jardiniers faire comme ma vieille tante c’est à dire secouer la tête en répétant que le climat n’est plus…

Matilda aime le no-poo

Maman avait fait un immense effort: grande table, belle nappe, rangement et consignes. Nous allions accueillir le doyen de la faculté de philosophe de l’Université catholique de Washington où elle était fellow professor. Nous devions descendre nous présenter et c’est ce que nous fîmes. Cependant, ce soir-là, ma soeur avait choisi (avec ma complicité) de…

la poudre d’Elisabeth Bird

Elisabeth Bird en avait marre. Les gâteaux lui donnaient mal au ventre. Lorsqu’elle allait boire son « english tea » de 17h dans les cafés de la ville, elle subissait toutes sortes de ballonnements dans ses viscères qui rendaient son port fort disgracieux. Elle était anglaise et c’était le 19ème siècle, mais elle avait la chance de…

à genoux tous les deux

Mon tout petit, je me suis tournée vers toi. Tu étais à genoux dans la terre meuble, attentif comme on ne l’est que dans la grande sagesse des trois ans. Dans l’ombre du jour coulant tu voulais m’aider à porter, à creuser, à jardiner. J’étais distraite et tes questions de ridicule vérité ne cessaient de…

le petit vacancier va camper

Travailleur de ville, toi qui est un puriste, tu n’es peut-être pas encore parti en vacances. Tu redoutes les queues des foules, les bronzages absurdes des touristes, et les achats ridicules dans les marchés exotiques. Tu aimes croire que le monde est encore inexploré et qu’avec ta tente, ton grill et ton amour de la…