à genoux tous les deux

Mon tout petit, je me suis tournée vers toi. Tu étais à genoux dans la terre meuble, attentif comme on ne l’est que dans la grande sagesse des trois ans. Dans l’ombre du jour coulant tu voulais m’aider à porter, à creuser, à jardiner. J’étais distraite et tes questions de ridicule vérité ne cessaient de…

la cabane de notre enfance

Quand mes enfants font des jeux  de rôle, ils passent des heures  à décider de leur personnage. «On dit que je suis une dame très riche et  toi mon enfant orphelin?», «on dit  qu’on est frère et soeur et qu’on habite seuls sur une île?». Jouer importe peu, tout est dans la construction des protagonistes …

le collant de la confiture

lorsque j’avais 10 ans, ma mère entreprit de nous envoyer, ma soeur et moi, apprendre l’anglais sur la côte sud de l’Angleterre. Nous découvrîmes alors, éberluées, l’exotisme de la différence culinaire: toasts recouverts de monticules de pâte en boîte, oeufs au plat et ketchup, absence de légumes et frites servies dans du papier journal. La…

Le jardin de mon enfance

  On a tous grandi dans un lieu précis. Il était fait de pierres, de plantes, de lumières et de goûts: les couleurs des fleurs, les allées des chemins, le toucher des murs, l’odeur du bois. Les pas résolus et indifférents de notre enfance ne savaient pas qu’ils empiétaient gaiement sur l’étoffe de nos rêves…

La viande aime le slow

Quand j’étais petite, j’étais punie si je ne mangeais pas mon ragoût. On m’envoyait alors dans ma chambre où je mâchais et remâchais des morceaux que je finissais par cacher derrière l’armoire. C’est le sort de la viande dure dans l’assiette de nombreux enfants. Plus tard, j’ai compris que la cuisson de la viande dépendait…

La prairie de Laura Ingalls

  J’avais 8 ans et mes parents me lisaient « la petite maison dans la praire » tous les soirs. Je rêvais d’être comme Laura Ingalls, héroïne de la conquête de l’Ouest Américain, à la découverte des grandes plaines, vivant dans des maisons en rondins au bord de ruisseaux sauvages. La prairie était son unique lieu de…