Les d(h)élices de l’érable

A Ersilia… Je me souviens du froid collant et des bottes trop petites qui coupaient mes mollets sous l’effet de la pluie. Les chaussettes avaient glissé une fois de plus, exposant ma peau au caoutchouc. Alourdie par le sac d’école trop rigide et par la faim de midi, j’attendais ma sœur à la sortie de…